22.11.17

Julien foussard |

Emploi avenir
Photo Julien Foussard  |

Ce porteur de projet et promoteur savait dès l’âge de 12 ans qu’il souhaitait travailler dans le lancement de boîtes. Autodidacte, il s’arme de sa volonté d'entreprendre pour réaliser ses ambitions. Courant 2010, il se familiarise avec les business plans des services digitaux d’abonnement et en fait son domaine de prédilection. Il oriente diverses startups au travers d'Iron Capital. Une boutique online était la première entreprise créée par Julien foussard quand il a débuté dans le monde des affaires en 2007 à l’âge de 21 ans.

Les intentions de Julien Foussard et les progrès opérés

Déployant son énergie pour la concrétisation de ses plans, Julien Foussard se démarque des autres porteurs de projets par sa volonté de travailler sérieusement sur la création de projets inventifs. Via son organe financier Iron Capital, Julien Foussard encourage les entrepreneurs novices. Il octroie des fonds pour aider les entreprises anglaises et françaises à rentabiliser leurs activités. Ayant fondé une dizaine d'entreprises depuis qu'il a commencé dans les affaires, le jeune chef d'entreprise est guidé par sa faculté d'adaptation dans l'atteinte de ses objectifs.

Julien Foussard crée OYST courant 2016 et bouscule la plus importante filière en ligne. La compagnie a étudié une solution permettant aux visiteurs de faire des achats en un seul clic. Le système OYST veut rendre le « User Experience » plus naturel grâce au shopping prédictif et vise les domaines de la publicité, de l’e-commerce et du paiement. Le principal défi de l'entrepreneur avec la technologie OYST est actuellement de travailler avec les meilleurs agents pour réussir les objectifs fixés. En créant OYST, Julien Foussard se penche sur le plus gros souci des e-marchands, à savoir la conversion. OYST permet de multiplier le taux de conversion des sites de vente en ligne par 5.

Attiré par la création d'entreprises et décidé, Julien Foussard n’a jamais eu peur d’essayer, d’échouer et de reessayer. Plus tard, il s'investit dans la réalisation de son nouveau projet OYST. Débrouillard et optimiste, Julien Foussard lance son premier site e-commerce courant 2007. Il a compris très tôt qu’il désirait monter des entreprises. Le manager investit dans des boîtes émergentes et ayant de grandes chances de succès comme Cheerz ou Krank afin de contribuer à la continuité des prestations de vente sur Internet.

L'entrepreneur partage son opinion sur le capital-risque

Les startups n’ont la plupart du temps ni C.A ni rentabilité. Elles sont dans l'obligation de trouver le promoteur qui pourra contribuer à leur essor par de l'assistance, l’accès à un réseau ou des outils. Des méthodes préétablies censées faire croître leurs investissements sont suivies par la majorité des promoteurs qui n’ont jamais monté de société. Grâce au venture capital, les boîtes fraîchement lancées obtiennent un appui financier. La puissance de ce fonds réside dans le fait qu'il compte sur des experts en business, comme Julien Foussard, au lieu de s'appuyer sur des banquiers. Pour faire la différence, Julien Foussard avertit, guide et encourage. L’homme d'affaires s'avère être persuadé qu’il faut être bien orienté pour agir convenablement.

L'entrepreneur & Iron Web

Le modèle d'affaires d’une entreprise professionnelle de la conception de plateformes de vente par souscription online est appliqué par Julien Foussard qui dirige sa boîte efficacement. Comptant parmi les nouvelles compagnies les plus entreprenantes de la French Tech britannique, Iron Web comptabilise un chiffre d’affaires d'une centaine de millions d’euros durant l'année 2016. Iron Group octroie des prestations, des produits de consommation et des logiciels, tant aux particuliers qu’aux enseignes. L’entreprise présidée par Julien Foussard s’assure le succès par son savoir-faire dans l'univers du Web, l’efficience de son pôle R&D ainsi que par la dynamique de son emplacement.