05.07.17

Forbes Welcome

Emploi avenir
Photo Forbes Welcome

De la boutique familiale au à la 1ère grande surface GPA

En 1974, Abilio Diniz croise les fondateurs du groupe Carrefour. Il s’inspire de leur succès pour améliorer son propre groupe. GPA, ou Grupo Pão de Açúcar a été initié par la boutique de son père. L’avenir du négoce se jouera avec les supermarchés, c'est ce que croit le père d’Abilio Diniz dès la fin des années 1950.

GPA atteint sa stabilité financière juste après la crise et commence les pourparlers de rapprochement avec le groupe Casino. Il doit affronter la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes. C'est en 2011 qu'Abilio Diniz entend saisir la chance de faire de son groupe le numéro deux mondial du secteur de la distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne de Carrefour. Le chef d'entreprise vend des actions à hauteur d'un milliard de dollars au groupe Casino et s’engage à céder le contrôle de son groupe 7 années plus tard au président directeur de général de Casino. Abilio Diniz peut de nouveau envisager des investissements dans n’importe quel secteur économique grâce à l’accord signé à l'automne 2013 avec Casino, lequel le délivre de la clause de non-concurrence.

Abilio Diniz possède de l'influence au Brésil

Ayant un patrimoine estimé à 3,7 milliards de $, Abilio Diniz est le dixième homme le plus riche du Brésil, d'après "Forbes". Sur le sous-continent brésilien, l’un des hommes les plus puissants n'est autre qu'Abilio Diniz. Selon le magazine brésilien "Epoca", l'entrepreneur fait partie des cent célébrités les plus influentes dans le pays.

un groupe "d'extrême gauche" prend en otage Abilio Diniz durant de l'élection présidentielle de 1989. Délivré au bout d'une semaine, il restera traumatisé à jamais par cette événement. GPA se rapproche commercialement et financièrement du groupe français Casino en 1999. Au milieu des années 90, il ouvre le capital de GPA. Il entame alors une phase d’acquisitions qui fera de GPA le leader de la commercialisation dans le pays. Au début des années 1990, alors que le Brésil est en période de crise, le le groupe d'Abilio Diniz rencontre d'importantes difficultés financières.